Cinélégende

accueil> archives > >programme 2017-18> Mémoire

12 au 24 octobre - mémoire enfouie

le labyrinthe du silence, giulio ricciarelli

Allemagne - 2014 - 124 minutes - couleurs - VO

Scénario : Elisabeth Bartel et Giulio Ricciarelli
Image : Roman Osin
Musique : Niki Reiser
Interprètes : Alexander Fehling (Johann Radmann), André Szymanski (Thomas Gnielka), Friederike Becht (Marlene), Johannes Krisch (Simon Kirsch), Johann von Bülow (Otto Haller), Gert Voss (Fritz Bauer)

Allemagne, 1958 : un jeune procureur soulève un voile sur le passé et découvre avec horreur ce que représenta le camp d'Auschwitz. Il entreprend de mettre à jour la réalité des faits et réunit les pièces et témoignages décisifs pour l'ouverture d'un procès contre d'anciens SS y ayant servi. Mais il se trouve confronté à l'hostilité de ceux qui préfèrent oublier cette tragique période. Déterminé, il fera tout pour que les Allemands ne fuient pas leur passé. Le procès se tiendra à Francfort, de 1963 à 1965.

vice-versa, de pete docter

USA - 2015 - 95 minutes - animation - couleurs - VF

Production : Walt Disney Pictures, Pixar Animation Studios
Réalisation : Pete Docter, Ronnie del Carmen
Scénario : Pete Docter, Meg Lefauve, Josh Cooley
Personnages créés par Chris Sasaki 
Musique : Michael Giacchino
Voix françaises : Charlotte Le Bon (Joie), Pierre Niney (Peur), Gilles Lellouche (Colère), Mélanie Laurent (Dégoût)

Les parents de Riley, 11 ans, déménagent dans une grande ville. La fillette doit s'adapter à cette nouvelle vie. Cinq émotions - Joie, Peur, Colère, Dégoût et Tristesse - veillent à ce qu'elle soit heureuse. Elles impriment dans son esprit des souvenirs représentés par des boules d'une couleur différente selon l'émotion dont ils sont porteurs. Mais la situation devient préoccupante lorsque Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus secrets de son cerveau : la Mémoire à long terme, le Pays de l'Imagination, la Pensée Abstraite ou la Production des Rêves. Enfin les émotions comprennent qu'elles sont complémentaires : les nouveaux souvenirs deviennent multicolores, permettant à Riley de retrouver son équilibre et de progresser dans la vie.


14 au 28 décembre - mémoire narrative

fais de beaux rêves, de marco bellocchio

Italie - 2016- 134 minutes - couleurs - VO

Scénario : Valia Santella, Edoardo Albinati et Marco Bellocchio, d'après le roman de Massimo Gramellini
Image : Daniele Cipri
Musique : Carlo Crivelli
Interprètes : Valerio Mastandrea (Massimo adulte), Bérénice Bejo (Elisa), Guido Caprino (père de Massimo), Emmanuelle Devos (la mère d'Enrico)

Inspiré d'un récit autobiographique, le film retrace la vie de Massimo qui, à neuf ans, a perdu sa mère dans des circonstances mystérieuses. L'enfant a alors refusé d'accepter cette mort.

Trente ans plus tard, il est devenu journaliste sportif puis reporter de guerre. Il n'a cessé entre temps de chercher à comprendre pourquoi et comment sa mère a disparu, et, persuadé de l'avoir trop aimée, il peine à s'engager dans une vie sentimentale. Lorsqu'il revient à Turin pour vendre l'appartement de ses parents, les blessures de son enfance tournent à l'obsession…

hugo cabret, de martin scorsese

USA - 2011 - 128 minutes - couleurs - VF

Scénario : John Logan, d'après L'Invention de Hugo Cabret de Brian Selznick
Image : Robert Richardson
Décors : Dante Ferretti
Musique : Howard Shore
Interprètes : Asa Butterfield (Hugo), Cloë Grace Moretz (Isabelle), Ben Kingsley (Georges Méliès), Sacha Baron Cohen (l'inspecteur), Emily Mortimer (Lisette), Jude Law (le père de Hugo), Christopher Lee (Monsieur Labisse)

Paris, les années 30. Suite à la mort de son père, Hugo Cabret, 12 ans, s'est réfugié dans les combles de la gare Montparnasse. Il en assure secrètement l'entretien des horloges, en même temps qu'il tente de réparer un automate mécanique que son père avait entrepris de restaurer. Grâce à une autre orpheline, Isabelle, qui devient son amie, il retrouve la clef en forme de cœur qui lui permet de fonctionner. Hugo se fait rabrouer par un vieil homme, vendeur de jouets, l'oncle de la jeune fille. Mais il découvre que cet homme cache un secret. Il n'est autre que Georges Méliès qui, après avoir inventé et rêvé le cinéma de fiction, est tombé dans l'oubli...


22 février au 27 février - mémoire résurgente


frantz, de françois ozon

France, Allemagne - 2016 - 117 minutes - noir et blanc / couleurs - VO

Scénario : François Ozon, d'après le film L'Homme que j'ai tué d'Ernst Lubitsch
Image : Pascal Marti
Musique : Philippe Rombi
Interprètes : Paula Beer (Anna), Pierre Niney (Adrien Rivoire), Ernst Stötzner (Hans Hoffmeister), Marie Gruber (Magda Hoffmeister)

Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Elle découvre là un étrange jeune homme venu s'y recueillir : un jeune Français qui, lui aussi, se souvient de son ami allemand. Cette rencontre va bouleverser Anna, tandis que la présence en ville de cet ancien ennemi réveille des réactions passionnelles.

le jour des corneilles, de jean-christophe dessaint

France - 2011 - 96 minutes - couleurs

Scénario : Amandine Taffin, d'après le roman de Jean-François Beauchemin
Direction artistique : Patrice Suau
Musique : Simon Leclerc Voix : Jean Reno (le père Courge), Lorànt Deutsch (le fils Courge), Isabelle Carré (Manon), Claude Chabrol (le docteur), Bruno Podalydès), Philippe Uchan (le maire)

Isolé au cœur d'une grande forêt, un jeune garçon grandit en petit sauvage aux côtés de son père, un colosse bourru et tyrannique qui le maintient dans l'ignorance du monde des hommes. Ses seuls compagnons sont de muets fantômes qui, sous forme animale, communiquent avec lui par signes. Il doit pourtant, un jour, aller chercher du secours pour son père blessé. Enfreignant la règle, il sort du bois et arrive dans un village où il rencontre Manon, la fille du docteur qui accepte de soigner son père. Avec elle, il éprouve un sentiment qui lui était jusque là resté étranger : l'amour. De retour dans la forêt, il va découvrir le secret de la mort de sa mère et la raison du caractère farouche de son père...



17 au 24 avril - mémoire perturbée

9 mois ferme, de albert dupontel

France - 2012- 82 minutes - couleurs 

Scénario : Albert Dupontel
Image : Vincent Mathias
Musique : Christophe Julien
Interprètes : Sandrine Kiberlain (Ariane), Albert Dupontel (Bob), Nicolas Marié (Me Trolos), Philippe Uchan (juge de Bernard), Bouli Lanners, Michel Fau, Yolande Moreau, Jean Dujardin...

Ariane Felder, juge quadragénaire, célibataire endurcie, se retrouve, après le réveillon du jour de l'an, inexplicablement enceinte … Il faut dire que ses collègues de travail l'avait alors fait boire plus que de raison. Ce qui est encore plus surprenant, c'est que les tests de paternité affirment que le père de l'enfant n'est autre que Bob, un criminel incarcéré à la suite d'une atroce agression. Tandis qu'Ariane, qui ne se souvient de rien, tente de comprendre ce qui s'est passé, Bob profite de la situation pour essayer de prouver son innocence...

lettre à momo, de Hiroyuki Okiura

Japon - 2012 - 122 minutes - couleurs - VF
(à partir de 7 ans)

Scénario : Hiroyuki Okiura
Animation : Masashi Ando
Musique : Mina Kubota

Momo conserve une lettre inachevée écrite par son père récemment décédé. Sa mère décide de quitter Tokyo et d'aller habiter avec sa fille dans son île natale. Momo s'y ennuie et se souvient douloureusement de la dispute qu'elle a eue avec son père avant qu'il ne disparaisse. Elle découvre dans le grenier un vieux manuscrit illustré de figures fantastiques, et bientôt des êtres bizarres lui apparaissent et la terrifient. Importuns et fantasques, ils se mettent à l'accompagner au fil de ses journées jusqu'à ce qu'elle s'accoutume à leur présence...